Solidarité d’Elus

Mes Chers Collègues, au nom du Bureau de l’AMR25, de Bernard MOYSE et de son Conseil Municipal je veux remercier tous les Maires, Adjoints, Conseillers Municipaux, Parlementaires, Conseillers Généraux qui se sont manifesté pour apporter à notre ex Collègue Jacques MAILLOT un soutien dont il avait fort besoin. Qui de nous pourrait prétendre aujourd’hui qu’il aurait pu faire face seul. Nous n’en tirons aucune gloire, je dirai simplement que nous avons fait notre devoir, que notre devoir. Pour de multiples raisons justifiées beaucoup n’avaient pu répondre présent ce 6 décembre, ( le chiffre des participants avancé dans la presse fait états des seuls élus ceints de leur écharpe; un comptage plus réel a dénombré 250 personnes) J’ai eu beaucoup de plaisir à recevoir un énorme courrier des »absents » qui en des termes approbateurs sur notre initiative, nous ont apporté leur soutien. Chacun est bien conscient que demain ce peut être lui qui sera « à la barre » avec à la lecture du verdict, « le ciel qui lui tombe sur la tête »
L’action de votre serviteur ne s’est pas terminée à la dispersion de la manifestation, car au delà de ce problème personnel, c’est une loi que l’on nous avait présenté comme apportant des garanties aux élus qui est à revoir car inadaptée en cas de faute non intentionnelle. J’ai par courrier saisi Sénateurs et Députés sur ce coté du Statut de l’Elu et j’entends veiller à ce que nos actions ne restent pas « lettre morte »
Monsieur le Procureur de la République qui avait demandé à me rencontrer (entrevue le 19 novembre) m’a assuré que les élus en général et les Maires en particulier n’étaient pas systhématiquement la cible des Magistrats. Pourquoi douterions nous de cette déclaration. Je n’ai pas manqué de lui dire combien était pesant le ressentiment des Maires, eux qui dans toutes leurs actions ne font rien à la légère. Je lui ai dit aussi combien il serait constructif que les Magistrats puissent partager quelques la vie d’un Maire aux moyens administratifs, techniques, matériels réduits. J’ai ajouté à l’intention de mes amis élus des plus grandes Villes et pourvus de moyens que le risque « zéro » n’existait pas.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.